Des liens entre la biodiversité et certaines maladies infectieuses? | Prisme à Idées

L'interdisciplinarité dans la recherche et l'innovation : médias, réseaux, événements".

Des liens entre la biodiversité et certaines maladies infectieuses?

1 commentaire

La biodiversité, ou diversité naturelle des êtres vivants, est devenue un motif de préoccupation mondial. Ceci notamment en raison de la diminution de biodiversité sans précédent qui se produit actuellement.

Cette baisse pourrait augmenter l’incidence de certaines maladies infectieuses dans les populations humaines. En effet, des études récentes ont montré qu’une faible diversité des populations d’oiseaux en termes d’espèces était corrélée à une incidence augmentée de l’encéphalite du Nil Occidental chez les humains aux Etats-Unis.

Les mécanismes potentiels? Cette maladie se transmet par la piqûre d’un moustique infecté par le virus du Nil Occidental. Les moustiques s’infectent en piquant des oiseaux infectés. Les communautés d’oiseaux présentant une faible diversité ont tendance à être dominées par des espèces réservoirs du virus. Ces espèces permettent la prolifération du virus en leur sein et sa transmission à d’autres espèces. Les populations qui présentent une forte diversité comportent beaucoup d’espèces qui sont des réservoirs moins compétents, c'est-à-dire qui permettent peu ou pas la prolifération du virus et sa transmission.

La diminution de la biodiversité au sein des communautés d’oiseaux provoque une augmentation de la prévalence du virus du Nil Occidental au sein des populations de moustiques. Ceci augmente le risque d’être piqué par un moustique infecté chez les personnes vivant près de ces communautés d’oiseaux, ce qui pourrait expliquer en partie l’augmentation de l’incidence de la maladie dans les populations humaines avoisinantes (figure 1).

D’autres maladies, telles la maladie de Lyme, pourraient également voir leur incidence augmentée par une diminution de la biodiversité locale. Pourquoi les espèces qui sont de bons réservoirs pour certains pathogènes résistent-elles mieux à l’extinction que d’autres? Ce point est encore peu clair. Certains auteurs avancent que ces espèces ont souvent un fort taux de reproduction et investissent en général peu dans certains aspects de l’immunité adaptative, ce qui les rend aptes à servir de réservoirs aux pathogènes. Dans tous les cas, la biodiversité et certaines maladies infectieuses semblent

liées, ce qui rend d’autant plus importants les efforts de préservation des écosystèmes et de leur biodiversité.

Liens entre incidence de l'encéphalite du Nil Occidental et biodiversité des populations d'oiseaux avoisinantes : mécanismes potentiels

Définitions

Espèce réservoir : espèce permettant de façon prépondérante la survie d'un pathogène et assurant ou facilitant sa transmission dans les conditions naturelles à une espèce cible ou victime (humain ou animal domestique)

Immunité : ensemble des mécanismes de défense d'un organisme contre les invasions extérieures (pathogènes, corps étrangers) et contre ses propres dysfonctions (tumeurs)

Immunité adaptative : immunité qui se développe en fonction des pathogènes rencontrés par l'organisme, au contraire de l'immunité innée, et qui permet la reconnaissance et la mémorisation de ceux-ci, ce qui mène à une destruction plus rapide desdits pathogènes lorsqu'ils sont à nouveau rencontrés

Incidence : nombre de nouveaux cas d'une pathologie observés pendant une période donnée et pour une population déterminée

Prévalence : pourcentage de la population atteint par une pathologie à un moment donné

>> Illustrations : dessin d'oiseau de Michel Abassi Sittig, photographie de Abdulmajeed AlShatri et image à la une de Pierre Marcel (FlickR, CC)

>> Pour plus d'informations, lire Keesing et al. (2010) Impacts of biodiversity on the emergence and transmission of infectious diseases, Nature 468(7324):647-52

Vous voulez réagir à cet article ? Envoyez-nous une proposition de réaction par mail à l'adresse marinek25 at hotmail.com.

zp8497586rq

Classé dans Revue

Bookmark and Share

1 commentaire

  1. Blanca le 18 juillet 2012 à 18 h 20 min

    Gracias por bueno sito.

 
© 2009-2017 Prisme à idées. Réalisation : Umaps Communication - Blog propulsé par Wordpress